projection de "Diabolo Menthe" en présence de Diane Kurys

samedi 23 novembre 2013
par  3aljf

Le 10 décembre 2013 à 19h, une projection de Diabolo Menthe aura lieu sous la coupole, en présence de Diane Kurys, la réalisatrice.

Réservation impérative : Les élèves et personnels ainsi que les personnes extérieures, anciens personnels ou anciens élèves qui souhaiteraient assister à cet évènement doivent s’inscrire auprès de Sandrine Mazokopakis ou Philippe Guy au 01 56 02 23 00 poste 2412 (CDI) ou par mail viedesclassesjf@gmail.com en précisant bien que vous êtes membres de 3ALJF.

Ci-dessous : présentation du film, bande-annonce et chanson du film

Diabolo menthe est un film français réalisé par Diane Kurys et en grande partie inspiré de son adolescence, sorti en 1977, tourné en partie au lycée Jules-Ferry, à Paris. Il a remporté le Prix Louis-Delluc.

Durée : 97 minutes
Date de sortie : décembre 1977

JPEG - 55.9 ko
Jeunes actrices dans la cour du lycée, avec les blouses beiges brodées avec le nom de l’élève, obligatoire à l’époque

Résumé : Septembre 1963. Anne, 13 ans, et sa sœur Frédérique, 15 ans, quittent leur père à la fin des vacances pour rejoindre leur mère qui vit séparée à Paris. C’est la rentrée des classes. Dans les cours et les couloirs du lycée Jules-Ferry, à Paris, des essaims de jeunes filles en fleur. Parmi elles : Anne, qui entre en 4e et sa sœur Frédérique, qui entre en 2e.

A l’intérieur du lycée, c’est la monotonie accablante des travaux et des cours : l’état-major autoritaire, les professeurs plus ou moins ridicules, le folklore des chahuts improvisés, la discipline que l’on supporte ou que l’on brave, les amitiés adolescentes.

En dehors du lycée, Anne et Frédérique s’accommodent comme elles peuvent d’une vie de famille pleine de tiraillements et d’incidents domestiques. Leurs parents sont divorcés. La mère fait des efforts maladroits pour assumer son rôle d’éducatrice. Le père est à peu près inexistant. Il gâte ses filles aux périodes de vacances et à l’occasion de rencontres rares et furtives.

Et puis, il y a les garçons. Frédérique a obtenu la permission de passer quelques jours de vacances en compagnie de son amoureux. A son retour elle déclare à sa sœur choquée que tout est fini.

Une surboum est l’occasion de timides échanges sentimentaux. Tout est flou, bizarre, pas toujours logique. A la porte du lycée des groupes politiques s’affrontent. Au cours d’une leçon d’histoire très détendue, une élève fait le récit des " événements de Charonne " (manifestation antifasciste brutalement réprimée par les forces de l’ordre).

L’année scolaire se termine par une représentation théâtrale donnée par les élèves. Ambiance plus triste que gaie, bal sinistre. Et de nouveau, les grandes vacances avec papa, au bord de la mer.

Bande-annonce


La chanson du film, par Yves Simon sur des images du film


Navigation



Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois